Archives de Tag: Poutine

Le diner de cons

C’est l’histoire d’un gars qui vend pas les bateaux aux russes parceque les américains lui ont dit de pas les vendre. Les mêmes américains qui entubent les français en faisant annuler la vente des hélicos français en Pologne au profit des hélicos américains. Tout ça en échange d’un bataillon américain déployé à la frontière russe.

Comme disait François Pignon dans le diner de cons : « Houuuuu, alors ça c’est très tordu, mais bougrement intelligent. »

Trump et Poutine sont morts de rire. Hollande roule à mobylette pour voir Julie. Tout va bien.


  

Tagué , ,

Interdits de séjour en Russie

Une liste de 89 personnalités européennes déclarées persona non grata par Moscou, quatre Français en font partie: Bernard-Henri Lévy, Henri Malosse, président du Comité économique et social européen, le patron des députés socialistes Bruno Le Roux ainsi que Daniel Cohn-Bendit.

Alors, les russes, des affreux méchants oui ou non ? Faites votre propre opinion …

Sur Henry Malosse, président du CESE, nème institution européenne inutile pour 117 millions d’euro de fonctionnement, institution dont on dit (ici) : « … Tu peux vivre du CESE. Il faut faire des missions tout le temps et tu récupères le différentiel. C’est une cuisine sordide … ». Par ailleurs dans le même article, un jugement porté sur Henry Malosse est peu flatteur :  » … C’est une souris qui s’est installée dans un fromage. Il vit du CESE depuis 20 ans », tranche une connaissance peu admirative … ».

Sur BHL, faire chuter la Lybie et la Syrie :

Sur Daniel Cohn-Bendit et les petits enfants :

Sur Bruno Le Roux et le projet de loi relatif au renseignement:

 

Tagué , , , , ,

On a le président qu’on mérite

Le président à bicyclette … avec le casque, sécurité routière oblige !

Vladimir Poutine, grand Homme d’Etat et son escorte …

 

 

Tagué ,

La stratégie de guerre de Moscou sera sans morts mais sera fatale aux Etats-Unis

Article précieux (original ici), pour mieux comprendre l’intérêt d’une alliance franco-russe.

L’aide de Poutine propose une alliance anti-dollar pour forcer les États-Unis à mettre fin à la guerre civile.

Sergueï Glazyev, le conseiller économique de Vladimir Poutine, a publié un article décrivant un plan pour «saper la puissance économique des Etats-Unis » afin de forcer Washington à arrêter la guerre civile en Ukraine. Glazyev croit que la seule façon d’obliger les Etats-Unis à renoncer à ses plans pour le démarrage d’une nouvelle guerre froide est de planter le système du dollar.

Dans son article, publié par Argumenty Nedeli, le conseiller économique de Poutine et le cerveau derrière l’Union économique eurasienne, soutient que Washington tente de provoquer une intervention militaire russe en Ukraine, en utilisant la junte de Kiev comme appât. Si ce plan aboutit, cela donnera à Washington un certain nombre d’avantages importants. Tout d’abord, il permettra aux États-Unis d’introduire de nouvelles sanctions contre la Russie, radiant ainsi le portefeuille de Moscou de bons du Trésor américain. Plus important encore, une nouvelle vague de sanctions va créer une situation dans laquelle les entreprises russes ne seront pas en mesure de rembourser leurs dettes aux banques européennes.

Selon Glazyev, la soi-disant « troisième phase » de sanctions contre la Russie aura un coût énorme pour l’Union européenne. Le total des pertes estimées seront supérieures à 1 trillion d’euros. Ces pertes nuiront gravement à l’économie européenne, faisant des Etats-Unis le seul «refuge sûr» dans le monde. Des sanctions sévères contre la Russie déplaceront également Gazprom du marché européen de l’énergie, laissant la porte grande ouverte pour le GNL beaucoup plus cher des États-Unis.

La cooptation des pays européens dans une nouvelle course aux armements et dans des opérations militaires contre la Russie va augmenter l’influence politique américaine en Europe et aideront les États-Unis à forcer l’Union européenne à accepter la version américaine du TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership), un accord commercial qui, en réalité, transformera l’UE en une grande colonie économique des États-Unis. Glazyev estime que l’initiation d’une nouvelle guerre en Europe ne sera bénéfique qu’à l’Amérique et ne créera que des problèmes pour l’Union européenne. Washington a utilisé à plusieurs reprises des guerres mondiales et régionales au profit de l’économie américaine et maintenant la Maison Blanche est en train d’essayer d’utiliser la guerre civile en Ukraine comme un prétexte pour répéter le vieux truc.

L’ensemble des contre-mesures de Glazyev vise spécifiquement le cœur de la force de la machine de guerre des États-Unis, c’est à dire la machine à imprimer les billets de la Fed. Le conseiller de Poutine propose la création d’une « large alliance anti-dollar » des pays qui veulent et peuvent supprimer le dollar de leur commerce international. Les membres de l’alliance devraient également s’abstenir de garder des réserves en devises dans des instruments libellés en dollars. Glazyev préconise de traiter les positions dans des instruments libellés en dollars comme des avoirs peu fiables et estime que les régulateurs devraient exiger de pleines garanties collatérales sur ces avoirs. Une coalition anti-dollar serait la première étape pour la création d’une coalition anti-guerre qui peut aider à arrêter les agressions des États-Unis.

Sans surprise, Sergei Glazyev estime que le rôle principal dans la création d’une telle coalition politique doit être joué par la communauté d’affaires européenne parce que les tentatives de l’Amérique pour allumer une guerre en Europe et une guerre froide contre la Russie menacent les intérêts des grandes entreprises européennes. A en juger par les récents efforts pour mettre fin aux sanctions contre la Russie, formulées par les chefs d’entreprise allemands , français, italiens et autrichiens, le conseiller de Poutine a vu juste dans son évaluation. Un peu surprenant pour Washington, la guerre pour l’Ukraine pourrait bientôt devenir la guerre pour l’indépendance de l’Europe vis-à-vis des États-Unis et une guerre contre le dollar.

Traduit par Avic – Réseau International

Tagué , , , , , ,

Grand show aérien à Sébastopol, retour de la Crimée dans le giron maternel

Et oui, l’empafé de Washington doit l’avoir mauvaise.

Dans la vie, il ne suffit pas d’écouter les conversations de la planète entière ,avoir des avions furtifs ou encore être capable de tuer des gens à distance.

Dans la vie, il faut également avoir des c…, et visiblement Vladimir Poutine en a une belle paire.

Tagué , , ,

Vladimir Poutine dénonce l’adhésion des pays euro-atlantiques aux principes de Satan

Lors de la réunion 2013 du club Valdaï, le président Poutine a tenu les propos suivants (texte original sur le site du Kremlin) :

« Un autre sérieux défi pour l’identité de la Russie est lié aux événements se déroulant dans le monde. Ici, il y a un aspect de politique étrangère et un aspect moral. Nous pouvons voir comment certains pays euro-atlantiques sont en train de rejeter leurs racines, y compris les valeurs chrétiennes qui constituent la base de la civilisation occidentale. Ils nient les principes moraux et toutes les identités traditionnelles : nationale, culturelle, religieuse et aussi sexuelle. Ils mettent en œuvre des politiques qui rendent égales les familles nombreuses et les unions de même sexe, la croyance en Dieu et la croyance en Satan. Les excès du politiquement correct sont tels que des gens parlent sérieusement de proposer des partis politiques qui ont pour objectif de promouvoir la pédophilie. Les gens, dans certains pays européens, sont embarrassés ou ont peur de parler de leur appartenance religieuse. Des congés sont abolis ou nommés différemment ; leur essence est cachée, tout comme leur fondement spirituel. Et on essaye avec agressivité d’exporter ce modèle partout dans le monde. Je suis convaincu que cela ouvre une voie directe à la dégradation et au primitivisme, résultant en une profonde crise démographique et morale. »

« Another serious challenge to Russia’s identity is linked to events taking place in the world. Here there are both foreign policy and moral aspects. We can see how many of the Euro-Atlantic countries are actually rejecting their roots, including the Christian values that constitute the basis of Western civilisation. They are denying moral principles and all traditional identities: national, cultural, religious and even sexual. They are implementing policies that equate large families with same-sex partnerships, belief in God with the belief in Satan.

The excesses of political correctness have reached the point where people are seriously talking about registering political parties whose aim is to promote paedophilia. People in many European countries are embarrassed or afraid to talk about their religious affiliations. Holidays are abolished or even called something different; their essence is hidden away, as is their moral foundation. And people are aggressively trying to export this model all over the world. I am convinced that this opens a direct path to degradation and primitivism, resulting in a profound demographic and moral crisis. »

Tagué , , , ,

Du porto pour Hollande, de la vodka pour Poutine

Hollande-Poutine. On voit les hommes, l’un boit de la vodka, l’autre du porto.

Du porto … On a les présidents qu’on mérite.

A mon avis, Bigeard et Hélie de Saint Marc auraient plutôt trinquer avec Poutine.

C’est mon petit doigt qui me le dit.

Tagué , , ,

Après les menaces de Poutine, les chihuahuas d’Obama se calment

kiriFrançois Hollande a plaidé jeudi pour une solution politique au conflit syrien tout en appelant la communauté internationale à porter un coup d’arrêt à l’escalade de la violence.

Londres ne frappera pas en Syrie, Obama consulte … Tiens, d’un coup, y’a plus personne.

Et oui, ça tergiverse façe une menace de guerre mondiale par Poutine.

Allez Obama, on fait sauter les tigres de papier dans le cerceau. Bravvvvoooo !!!!!

Les Cameron et les Hollande font beaucoup de bruit, mais ils n’ont grand chose dans le slip.

Comme dit le proverbe, « Chihuahua un jour, Chihuahua toujours ».

Tagué , , ,