La Valise ou le Cercueil

On assiste déjà en France ici ou là à des déménagements pour un autre quartier, une autre ville ou une autre région. Certains regardent déjà les pays de l’Est de l’Europe comme un havre de paix.

L’Histoire est tenace.

La Valise ou le Cercueil, documentaire de Charly Cassan sorti en 2011, évoque de manière approfondie, à l’aide d’images d’archives et de témoignages, le départ rapide et massif des Pieds-Noirs d’Algérie peu de temps après la signature des accords d’Évian en mars 1962.

C’est l’histoire d’un génocide, celui du peuple Pied-Noir, et celui d’une épuration ethnique, celle des européens d’Afrique du Nord (ici). 

Le slogan « la valise ou le cercueil » n’est pas une invention de l’OAS, comme se plaisent à le dire ses détracteurs, mais se trouve déjà dans des tracts du PPA (Parti du Peuple Algérien) diffusés dans des boîtes aux lettres à Constantine au printemps 1946.

On peut lire dans « Notre (?) Afrique du Nord. Maroc. Algérie. Tunisie. » (sous-titre « la valise … ou le cercueil ») de Paul Reboux (1946) : « Tandis que ronronne le moteur, je suis obsédé par une petite inscription que l’on a pu voir sur les murs de certaines villes d’Algérie (Oranie) : « la valise… ou le cercueil ! » Voilà les cordiaux conseils, voilà les aimables avertissements donnés par certains indigènes aux Européens, et lisibles sur les murs, tracés au goudron, charbonnés, peints à l’huile, ou même imprimés sur ces petits papillons de papier dont usent les propagandistes. »

A l’heure où la jeunesse européenne se meurt sous les bombes des kamikazes à Manchester, où les femmes sont violées en groupe à Cologne, où l’esprit insurrectionnel règne dans les banlieues, il serait temps que Français et Européens se posent sérieusement la question de leur avenir.

Tagué , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :