OAS – Jean-Claude Pérez parle

Médecin diplômé en 1954, il exerce son métier d’abord à Alger dans le quartier de Bab El-Oued, puis à Paris jusqu’en 1995.

N’appartenant à aucun parti politique, mais sensible aux événements se déroulant en Algérie, il écoute l’appel lancé par les partisans de l’Algérie française et, dès 1953, s’implique dans les actions partisanes, assume d’importantes responsabilités dans la lutte clandestine pour l’Algérie française (Oraf) et participe au fonctionnement de l’Organisation-renseignement-opération (ORO, mouvement de liaison, d’information et de communication interne de l’OAS).

Le Dr Jean-Claude Pérez donne une longue interview à Olivier Cazeaux, qui anime le blog mauvaisegraine.rmc.fr.

Homme indépendant, sans ambition politique, il s’est toujours refusé à soutenir telle mouvance ou telle personnalité. Dans cette interview, il parle des circonstances de la manifestation du 26 mars 62, de l’opération manquée de l’Ouarsenis. Il évoque enfin des personnalités marquantes.

Tagué ,
%d blogueurs aiment cette page :