Et maintenant le CETA

SORTIE DE L’UE, DE L’EURO ET DE L’OTAN : C’EST MAINTENANT ! 

Cette fois ça y est, le CETA ou Accord Economique & Commercial Global – (AECG en français) entre le Canada et l’Union européenne est signé : le conseil des 27 a dit oui à l’unanimité ; le Parlement européen acquiescera puisque la commission internationale est d’accord. Ce traité, frère jumeau du Tafta, s’appliquera provisoirement dès janvier 2017 en attendant que les parlements nationaux l’aient ratifié. Ce qui peut prendre  » un certain temps »… C’est l’application de l’article 218 du traité de Lisbonne… C’est dire aussi à quel point les parlements nationaux comptent pour du beurre!

Cet accord aura des conséquences sur notre économie, sur nos normes, sur notre vie quotidienne…On s’apercevra que les réformes territoriales ne sont là que pour faciliter les basses œuvres des multinationales… 
Ce traité international de 3ème génération constitue la dernière étape, après la création de l’UE à laquelle nous avons donné notre souveraineté politique, après la création de la BCE indépendante des états à laquelle nous avons confié notre souveraineté monétaire, après notre réintégration totale à l’OTAN à laquelle nous avons donné notre armée, et donc notre souveraineté militaire, – dernière étape donc de la transformation des états nations d’Europe en simples colonies des Etats unis et des multinationales.

Aujourd’hui tous les pisse-tièdes qui nous parlent d’un plan A ou d’un plan B, tous ceux qui nous parlent de l’Europe sociale, tous ceux qui nous disent qu’on va sortir des traités et pas de l’UE, tous ces gens sont au pied du mur : si on reste dans l’UE, quoiqu’il arrive, l’austérité se creusera, le CETA s’appliquera et tous les désastres qui vont avec ( agriculture, environnement, justice privée, petites et moyennes entreprises…). Le droit des multinationales primera sur tout le reste.

Tous ces menteurs qui trahissent le peuple vont nous faire avaler le bœuf aux hormones, le poulet lavé à l’eau de javel, les OGM, la fin de nos normes et de nos principes de précaution, la fin de notre code du travail déjà bien affaibli. Mais c’est aussi la fin de notre agriculture, de nos industries ou de ce qu’il en reste, la fin de notre économie et de notre modèle social. Sans compter que le peuple canadien n’est pas mieux protégé… 

Et je ne vous parle pas des tribunaux privés contre lesquels les collectivités comme les particuliers ne pourront pas lutter, 476 filiales de multinationales américaines déjà installées au Canada sont prêts à l’attaque ! Quand monsieur DURAND refusera qu’une multinationale aille chercher du gaz de schiste ou du gaz bitumeux dans son jardin, que croyez vous qu’il va arriver ? En France les permis accordés représentent 1/8 ème du territoire. Devant ces tribunaux privés la multinationale dira à monsieur Durand : « monsieur si j’avais extrait le gaz de votre jardin, j’aurai gagné deux cent millions de dollars c’est donc la somme que vous me devez » et le pauvre monsieur Durand sera obligé de laisser la multinationale forer son jardin ! C’est déjà ce qui se passe aux USA et au Canada !

Comment échapper au CETA, à cet accord de libre échange mortifère?

– En rompant avec l’UE. 

Alors messieurs et mesdames les menteurs et les traitres au peuple, dites le :

 – « SI JE SUIS ELU, JE SORS DE L’UE » sinon nous ne voterons pas pour vous !

Pascal Chauvet

Tagué , , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :