Archives Mensuelles: octobre 2016

Manifestation ce soir à Versailles et Paris

Nouvelle manifestation ce soir des forces de Police Nationale. Citoyens, venez nombreux pour les soutenir.
14572185_1227228487327612_4722842035578820789_n

Tagué

Aujourd’hui devant l’Assemblée Nationale, la Police Nationale

Aujourd’hui devant l’Assemblée Nationale, la Police Nationale. Sans les syndicats.

Nous appelons la Police Nationale à régler le compte de la racaille dans le pays.

Imposez l’ordre. Faites-vous respecter.

Vous avez notre bénédiction.

14708350_1225335260850268_7775756459021342384_n

Tagué ,

Les revendications détaillées des « Policiers en colère »

Toutes les revendications ici.

Si cela peut faire c… le Syndicat de la magistrature, c’est parfait.

Nous appelons l’ensemble des sites patriotiques à soutenir la Police Nationale et ses revendications.

Nous appelons l’ensemble des citoyens français à rejoindre les manifestations de la Police Nationale. Tous les citoyens français.

Tagué ,

Citoyens, rejoignez les manifestations policières

Pour toute information sur l’avancement des manifestations :

Sur internet, radio moquette : https://policeetrealites.wordpress.com/

Sur facebook, radio moquette : « Les amis du Blog Police & Réalités »

Les manifestants issus des rangs issus de la Police Nationale désavouent leurs syndicats qui ne les représentent plus. Ainsi que leur hiérarchie.

Nous avons entendus lundi soir dans Paris Place de l’Opéra, les manifestants issus des rangs issus de la Police Nationale appeler les citoyens à rejoindre leurs manifestations et à la démission du Ministre de l’Intérieur, le grand, le formidable Cazeneuve.

Alors qu’attendez-vous ?

Tagué

Climat de guerre civile : cri d’alerte des policiers

manifestation_des_policiers_inacceptable_et-75fa3062ef8d639e8a66c6b31b5226a2-640x380

Par Olivier Damien
Docteur en droit – Commissaire divisionnaire honoraire

La colère monte au sein de la police nationale. Des centaines de policiers se sont rassemblés, hier à Paris, pour dire leur « ras-le-bol » des violences récurrentes dont ils sont l’objet depuis des mois, mais surtout leur inquiétude face au délitement de notre société. Car ne nous y trompons pas : réduire le mouvement de ces agents à de simples considérations sur leur situation matérielle et professionnelle serait une grave erreur.

Vigies de la République, les policiers dénoncent, en réalité, le désordre dans lequel la France s’enfonce inexorablement. Certes, ils sont les premières victimes d’une violence aujourd’hui quotidienne. Mais ils voient surtout, à leur grand dam, cette violence se répandre comme un cancer qui dévore peu à peu notre pays.

Bien sûr, le manque d’effectifs, les matériels obsolètes, inadaptés et en nombre insuffisant, les violences physiques subies au jour le jour depuis trop longtemps altèrent grandement le moral et les convictions de celles et ceux qui ont fait le choix de défendre la France et les Français. Mais de cela ils ont l’habitude. Depuis des décennies, et leurs prédécesseurs avant eux, ils sont confrontés à des situations similaires dont ils se sont toujours, malgré quelques « coups de gueule », accommodés.

Aujourd’hui, le mal est bien plus profond. Et les forces de l’ordre ont pu, au fil de ces dernières années, le mesurer. Spectateurs impuissants d’un laxisme institutionnalisé, ils voient le pays qui, lentement mais sûrement, s’installe dans le chaos.

Or, ce n’est pas seulement en recrutant de nouveaux policiers – même si cela est nécessaire -, en distribuant des matériels ou en décernant des décorations que la situation sécuritaire de la France s’améliorera.

Là est le véritable message que souhaitent faire entendre policiers et gendarmes. Ils demandent des dirigeants courageux, qui cessent de pleurnicher à chaque événement dramatique, pour décider et ordonner des mesures à la hauteur des dangers que nous courons aujourd’hui. Ils veulent des politiques sécuritaire, pénale et migratoire réalistes et efficaces, à même de préserver et de sauvegarder l’ordre public dans notre pays. Ils veulent de vraies décisions pour lutter, et mettre hors d’état de nuire, les terroristes, les criminels, les casseurs et tous ceux qui ont juré la fin de notre pays. Ils veulent, enfin, la vérité sur la situation dans laquelle se trouve notre pays, et ne pas être envoyés systématiquement et inutilement au « casse-pipe ».

Oui, la situation est grave. Notre pays, et les forces de l’ordre chargées de le défendre, paient plusieurs années de négligences coupables, d’incompétence avérée et d’une idéologie socialiste criminelle. Le drame est que bien peu de nos politiques, actuels candidats aux plus hautes responsabilités institutionnelles, ne semblent avoir pris conscience de la gravité du phénomène. En effet, en dehors de quelques mesures superficielles, telles que l’augmentation des effectifs ou l’augmentation de certains budgets liés à la sécurité et à la justice, aucun (ou presque) ne traite de ces sujets sur le fond. C’est pourtant d’un véritable « plan Marshall » que relèvent ces domaines, tant ils vont être déterminants pour notre proche avenir.

Ce cri d’alerte que lancent les policiers doit donc être pris très au sérieux. Il est peut-être un des derniers, avant que la situation ne dégénère définitivement dans notre pays. Si, une fois encore, ils ne sont pas entendus, le risque est grand, alors, de voir cette guerre civile, tant redoutée, advenir.

Faites connaître notre site, partagez !

Tagué

Deux sites pour le prix d’un

La Ligue Francilienne est désormais dotée de 2 sites, http://www.liguefrancilienne.com et http://www.liguefrancilienne.org. Le tout sous la férule de notre cher président, Hugues Bouchu.

Dans le domaine des infrastructures informatiques dont certains de nos intervenants sont des experts chevronnés, on s’appelle la haute disponibilité.

Ce sont désormais 2 équipes éditoriales qui collaborent pour vous informer, avec un hébergement en France et en dehors de France afin de parer à toute éventualité façe à la censure gouvernementale.

Consultez donc les deux sites. Deux pour le prix d’un, pas mal non ?

Et en plus … c’est gratuit !!!