Tout procède d’un même but

Derrière l’immigration de masse, le traité transatlantique, l’islamisation de l’Europe et de la France et même la politique de notre ministre de la justice adorée, il y a des organisations transnationales : Bilderberg, Trilateral, CFR.
Leur seul objectif : la filialisation de l’Europe aux Etats-Unis, la destruction des états-nations, l’affaiblissement de ces nations par l’immigration de masse et l’islamisation.
Tout procède d’un même but.  Un Gouvernement mondial supranational. Au service d’une hyper-oligarchie.
Mitterand savait tout. Mitterand a voulu nous faire comprendre au seuil de la mort. Personne n’a compris. Peu avant sa mort, l’ancien président français François Mitterrand s’est livré à une confession au caractère inhabituel, troublant. Au milieu des entretiens publiés dans le livre de Georges-Marc Benhamou « Le dernier Mitterrand », l’ex-chef de l’Etat glissait: « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort« .
Philippe De Villiers dit dans son livre « Le moment est venu de dire ce que j’ai vu » qui vient de paraître :
« J’ai compris ce qui se passait, de manière définitive, le 17 mars 2007. Je suis à Bruxelles, je me retrouve dans le grand salon d’honneur du Parlement Européen. Il y a 400 personnes présentes, cela m’intrigue donc je me dis je reste là. Je vois Henri Kissinger, Brzezinski, les gens de Goldman Sachs avec Peter Sutherland, il y a Javier Solana, Mario Draghi, Trichet, Henri de Castries, etc… Des patrons, des grands journalistes, des banquiers, beaucoup d’Américains et évidemment des grands Européens. Je me demande la raison de leurs présences et à entendre les discours je comprends. Ils parlent de société sans racine, de gouvernance mondiale, comment utiliser la réchauffement climatique, ensuite ils expliquent qu’il faut créer un grand marché transatlantique pour tuer l’Europe et tuer les nations. A plusieurs reprises, Sutherland explique : « aidez-moi à dissoudre les nations », il deviendra le délégué de l’Onu pour défendre un rapport qui s’appelle La migration de remplacement, ce soir là ils disent tout. »

Peter Sutherland, un ami qui vous veut du bien :

« C’est ce qu’a rappelé devant une commission parlementaire de la Chambre des Lords en 2012 Peter Sutherland, depuis qu’il dirige le Forum mondial sur les migrations et le développement (160 pays) et qu’il est le représentant spécial des Nations Unies pour les migrations internationales. L’immigration représente, a-t-il dit, une « dynamique cruciale pour la croissance économique (…) » La population autochtone vieillissante de l’Allemagne ou des Etats sud-européens est « l’argument clé en faveur du développement de sociétés multiculturelles (…) Les Etats doivent être plus ouverts, tout comme le Royaume Uni l’a démontré. (…) Les Etats-Unis ou l’Australie et la Nouvelle-Zélande sont des sociétés de migrants, ils peuvent donc accueillir plus facilement des populations différentes d’elles-mêmes ». La prospérité future des Européens dépend de leur avenir multiculturel selon Sutherland qui a appelé donc l’Union européenne à « faire de son mieux » pour « détruire l’homogénéité interne des nations européennes », rien de moins. »
Philippe De Villiers citant Soljenitsyne: « Les dissidents sont à l’Est il passeront bientôt à l’Ouest ».
Nous y sommes. Chacun devra choisir en son âme et conscience de rester parmi les veaux ou de rejoindre la dissidence et la résistance en cours de formation.

Tagué , , ,
%d blogueurs aiment cette page :