Scandale Robert Chardon : 3ème version des faits par le pouvoir

pinocchioDans la vie, quand on sait pas mentir correctement, il vaut mieux éviter de mentir.

Mais bon, comme le pouvoir est constitué de bras cassés, forcément, quand ils mentent, ils se plantent.
Pour ceux qui n’ont pas suivi les faits, on résume :
–  Robert Chardon, maire de Venelles et PDG de l’entreprise ISO Ingénierie publie le jeudi 14 mai un tweet indiquant vouloir interdire l’islam en France.
– Robert Chardon est interviewé dans la foulée par l’AFP. Le vendredi 15 mai, un article est publié sur l’AFP.
– Vendredi 15 mai, pschhttt, Robert Chardon disparaît, style le lapin de Garcimore. Le compte facebook et twitter sont fermés, plus aucune article sur le site de l’AFP.

A partir de ce moment, 3 versions différentes de la disparition de Robert Chardon sont communiquées :
– En premier lieu, l’AFP parle d’un internement, à la demande d’un tiers.
– Ensuite, le sous-préfet d’Aix-en-Provence nie l’internement et indique que M. Chardon est hospitalisé pour un cancer.
– La dernière en date de ce jour (voir ci-dessous), le procureur de la République auprès du TGI d’Aix-en-Provence indique que l’affaire est couverte par le secret de l’enquête.

Quelle affaire ? Vous avez vu une affaire vous qui mérite la rétention de M. Chardon ?

Si on traduit les propos du procureur : « Je te jure sur la vie de ma mèèèèère, Robert il est pas mort, mais on m’a dit de pas dire où il est ». Retour à la case départ. On voudrait nous endormir, nous lasser, nous décourager, faire mourir la chose tranquillement pour remettre Robert dans sa camisole taille XXL, sous médocs et en espace confinée, on ne s’y prendrait pas mieux.

C’est con, mais nous, en bons gaulois, on est têtu.

Comme disait Audiard, « Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages ». On nous prend pour des billes ou quoi ?

Depuis quand en France peut-on retenir indéfiniment une personne ? Ou est l’avocat représentant M. Chardon ? De quoi l’accuse-t-on ? Le délai MAXIMUM de garde à vue est de six jours (ici), pourquoi M. Chardon n’est pas aujourd’hui libéré ?

Rappel : dans son article de ce jour, vendredi 29 mai, Francis Gruzelle, journaliste et auteur à Riposte Laïque relate la chose suivante (article ici) :

« Après la mystérieuse disparition de Robert Chardon et ma saisine de  la justice , le Procureur de la République Dominique MOYAL près le Tribunal de Grande Instance d’Aix en Provence m’a adressé le courrier mailé suivant : « Je tiens à vous rassurer : Mr le maire de Venelles n’a été ni kidnappé  par des extra-terrestres ni désintégré… Je ne fournirai aucune autre information sur cette affaire couverte par le secret de l’enquête . »

Tagué
%d blogueurs aiment cette page :