Parade militaire patriotique du 9 mai 2015 à Moscou

Quelle honte pour le peuple français, quelle honte pour les peuples européens, quelle honte pour le peuple américain !

Quelle honte que nous font subir les oligarchies au pouvoir en ce 8 mai 2015, d’avoir boycotté,  pour les 70 ans de l’armistice de la seconde guerre mondiale, la parade militaire patriotique du 9 mai 2015 à Moscou, de nos amis et frères russes.

Pour rappel, sur les pertes militaires et civils durant la seconde guerre mondiale (source) par ordre décroissant :

– Union Soviétique : environ 27 millions de morts soit 16% de la population

– Chine : entre 10 et 20 millions de morts, soit 2 à 4% de la population

– Allemagne : entre 6,6 et 8,7 millions de morts, soit entre 9,5 et 12,5% de la population

– Japon : entre 2,6 à 3,1 millions de morts soit entre 3,7 et 4,4% de la population

– Royaume-Uni : environ 450 000 morts, soit 1% de la population

– France : environ 550 000 morts, soit 1,35% de la population

– Etats-Unis : environ 400 000 morts, soit 0,3% de la population

Il est donc nécessaire de déciller les français sur les contributeurs majeurs de la seconde guerre mondiale, un conflit essentiellement Allemagne-Russie et Chine-Japon. Ce n’est parceque les Etats-Unis nous inondent depuis l’après-guerre de leurs productions cinématographiques qu’il ne faut pas prendre de recul sur la réalité.

A propos du débarquement des américains et des anglais, De Gaulle disait (« C’était de Gaulle » par Alain Peyrefitte, Tome 2, pages 84 à 87, Édition de Fallois Fayard 1997) :

Charles-de-Gaulle : « Le débarquement du 6 juin, ç’a été l’affaire des Anglo-Saxons, d’où la France a été exclue. Ils étaient bien décidés à s’installer en France comme en territoire ennemi ! Comme ils venaient de le faire en Italie et comme ils s’apprêtaient à le faire en Allemagne !

Ils avaient préparé leur AMGOT* qui devait gouverner souverainement la France à mesure de l’avance de leurs armées. Ils avaient imprimé leur fausse monnaie, qui aurait eu cours forcé. Ils se seraient conduits en pays conquis.

Charles-de-Gaulle : « C’est exactement ce qui se serait passé si je n’avais pas imposé, oui imposé, mes commissaires de la République, mes préfets, mes sous-préfets, mes comités de libération !

Et vous voudriez que j’aille commémorer leur débarquement, alors qu’il était le prélude à une seconde occupation du pays ? Non, non, ne comptez pas sur moi ! Je veux bien que les choses se passent gracieusement, mais ma place n’est pas là !

« Et puis, ça contribuerait à faire croire que, si nous avons été libérés, nous ne le devons qu’aux Américains. Ça reviendrait à tenir la Résistance pour nulle et non avenue. Notre défaitisme naturel n’a que trop tendance à adopter ces vues. Il ne faut pas y céder !

* AMGOT = « Allied  military government for occupied territories », gouvernement militaire allié pour les territoires occupés

A lire ici, sur Boulevard Voltaire, « Pobédia ! », article de Philippe Arnon.

Tagué , , ,
%d blogueurs aiment cette page :