Pour le retour au Pater Familias, pour le retour de l’ordre

pater_familiasSavez-vous pourquoi c’est le merdier dans le pays et en Europe et que les minorités de tout poil mettent le pays en coupe réglée ?

C’est simple : parcequ’il n’y a plus d’hommes en France pour faire façe. Quand j’entends dire homme, je ne parle pas d’individus de sexe mâle qui courent prendre métro ou voiture pour se rendre à leur labeur. Je parle d’hommes, c’est à dire d’individus mentalement aptes à être des hommes, avec les attributs qui vont avec.

Et tout cela parceque nous avons abandonné nos valeurs aux chancres mous de l’Oligarchie au pouvoir. Vous savez, ceux qui nous donnent des leçons de morale alors que nous devrions leur claquer la gueule pour les crimes de Haute Trahison qu’ils commettent depuis un demi-siècle.

Quand c’est le merdier dans la famille, c’est le merdier partout.

Foutre le merdier dans la famille est au programme de l’Oligarchie. Quand on enlève l’autorité au mâle à la maison, on lui enlève partout.

D’ailleurs, dès que le pseudo-mâle français sort de la maison, on lui mets un bon coup de radar à 51 kms/h entre les deux yeux (au lieu de 50), histoire de lui faire savoir que l’Oligarchie le tient par les burnes.

Désormais dans les familles, tout le monde décide, c’est la foire d’empoigne. Les enfants se lèvent de table quand ils veulent, hurlent dans la maison, jouent 24 heures sur 24 sur leurs consoles. Quand ils ne sont pas sur facebook pendant des nuits. A l’adolescence, ils se mettent à faire la loi à la maison, à inviter les copains pour foutre le bordel pendant que Popa et Moman rasent les murs, voire décampent.

Bien entendu, Madame n’est pas en reste. En cas de séparation pour faute (de sa part), elle ose encore vous coller des mains courantes à la brigade de gendarmerie la plus proche si vous osez vous approcher d’elle les sourcils froncés, réclame la garde des enfants et la pension (bien entendu) qui va avec. De toute façon, elle n’a plus besoin de l’homme, étant indépendante économiquement. La période de fécondation passée, le mâle est aujourd’hui inutile. Elle fait d’ailleurs un peu ce qu’elle veut, un coup la carrière quand ça la gratte, un coup le congé maternité quand elle est en manque de pouponnage.

Et l’homme dans tout cela ? Une carpette sur laquelle madame essuie ses pieds, un simple compte en banque fournisseur de devises en euros ou dollars. Elle réclame et éructe, il doit sa part de travaux ménager, nettoyage de chiottes et de lessive, c’est dit à la télé par tous les experts de l’Oligarchie. Et surtout, qu’il ne la ramène pas trop, il a encore de la chance de ne pas avoir été chassé de la maison.

Mais quel homme est aujourd’hui est assez fou pour se marier ? Pour créer quoi, une douce folie ? Se mettre des chaînes aux pieds ? Payer une pension en cas de divorce ? Perdre ses enfants au profit de madame qui en aura la garde exclusive ? S’épuiser au travail pour fournir soutien à une bande d’irrespecteux ?

Et si les hommes, pris d’une furieuse envie de respect dans leur foyer faisaient la grève du mariage ? Et si les hommes, se prenaient soudain à penser en tant qu’hommes ? Et si les hommes s’en venaient à réclamer de vivre sans obligations ni entraves, d’être libres ?

Notez à cet instant de l’article que toute féministe un tant soit peu sérieuse a subi un infarctus à la lecture de ces horreurs …

Le mot de la fin : féministes de tout poil, circulez, de toute façon, nous ne vous épouserons pas et vous donnons un bon conseil : devenez lesbiennes. Car vous ne trouverez pas preneurs chez nous.

Tagué ,
%d blogueurs aiment cette page :