Reportage TV Libertés sur la procession Saint Louis

La procession commémorant le huit centième anniversaire de la naissance de Saint Louis restera dans les mémoires, comme une manifestation de ferveur populaire à caractère fortement identitaire. A l’appel de l’association Oriflamme, ce sont environ 2000 personnes qui ont arpenté les rues du centre historique de Paris depuis l’église St Eugère située dans le 9° arrondissement jusqu’à la cathédrale Notre Dame.
La présence conjointe dans la manifestation des deux prétendants au trône de France, Louis de Bourbon, duc d’Anjou et Henri d’Orléans Comte de Paris accentuait le caractère profondément enraciné de cet évènement dans l’histoire de France. Derrière les ecclésiastiques, un groupe de chevaliers de l’Ordre de Malte en grande tenue précédait la statue de Saint Louis. Un groupe de chevaliers du Temple faisait forte impression sur les badauds massés tout au long du cortège à partir du Boulevard Poissonnières. Le choeur Montjoie Saint Denis ainsi que la Fanfare Royale “l’avenir” d’Hanzine animaient la procession, alternant cantiques, litanies, chants en français et en latin, ainsi que des parties instrumentales.
La procession s’achevait dans la liesse populaire sur le parvis de Notre Dame avec le présentation des bannières ainsi qu’une ostention des reliques de la passion acquises par Saint Louis. On notait au milieu du cortège la présence de nombreux identitaires dont Richard Roudier précédé de la bannière de la Ligue du Midi et aussi de ceux de la Ligue Francilienne, derrière leur président, Hugues Bouchu, qui tenait la grande bannière bleue de Saint Louis. M. Roudier, présent lors de l’office solennel du matin en l’église St Eugène,  put à cette occasion échanger quelques propos avec le prétendant au trône de France Louis XX puis répondre aux interwiews de deux chaînes de télévision nationales auxquelles il se plaisait à souligner le caractère profondément unitaire et identitaire de cette manifestation.

Tagué , ,
%d blogueurs aiment cette page :