Archives Mensuelles: avril 2014

Bijour Monsieur Vincent …

Bijour Monsieur Vincent … Aujourd’hui l’humoriste sert les fesses avec le politiquement correct. Les dictatures n’ont pas le sens de l’humour, c’est bien connu.

Ce sketch bien connu des Inconnus parodie la série « Les Envahisseurs », série télévisée de science-fiction américaine en 43 épisodes de 48 minutes, créée par Larry Cohen et diffusée entre le 10 janvier 1967 et le 26 mars 1968 sur le réseau ABC.

Au cours des épisodes, la série dévoile cette humanité dégradée et égoïste, dont les Envahisseurs utilisent notamment les faiblesses pour s’insinuer dans le corps social et le pervertir : les Envahisseurs ont non seulement une apparence humaine, mais ils utilisent aussi les failles psychologiques et morales des êtres humains pour les tromper. Le héros, David Vincent, devenu un « paria », est rejeté par la société des hommes qui le prend pour un fou, bien que son détachement et sa posture de combattant de l’ombre lui donnent des valeurs hautement humaines dont sont dépourvus la plupart de ses congénères.

Tagué ,

Entre capitalisme et communisme, l’exception culturelle française, cela doit être cela …

Alexandre le Bienheureux … un film délicieux de 1968 de Yves Robert, musique de Vladimir Cosma … Lorsque sa femme meurt, Alexandre (incarné par un brillant Philippe Noiret) décide de se consacrer à sa grande passion: la paresse. Il se couche pour plusieurs semaines. Son chien lui rapporte les provisions que lui sert la jolie Agathe, qui finit par le séduire. Mais, au moment de l’épouser, il se ravise, sa liberté et sa paresse risquant d’être compromises.

Bouge pas comme ça, tu me fatigues. Toujours dans mes jambes, toujours à me renifler, à pousser du museau, à faire le guet. Oui. Je bouge, tu dors couché en rond, je m’arrête pour attendre, te voila en arrêt à renifler le vent. Bouge pas comme ça, tu me fatigues, je te dis. Toi aussi, faut que tu remues, que tu cavales, mais qu’est-ce qu’ils ont tous ? On a le temps. Faut prendre son temps. Faut prendre le temps de prendre son temps. Comprends-tu ? Regarde-les, mais regarde-les donc : d’un bout du champ à l’autre, ils courent. Après quoi, je te le demande, hein ? Crevés comme moi, ils sont, le soir. Ils s’endorment fatigués et ils se réveillent plus fatigués encore. Et ça continue, et ça n’en finit pas de durer et d’être pareil. Pfff ! Y’a un moment, je sais pas, moi, mais je sais bien que c’est pas ça, quoi. Dis-donc, chien, paraît qu’on condamne des gars aux travaux forcés. Je connais ça, les travaux forcés, pourtant j’ai rien fait, moi. Bouge pas comme ça, tu me fatigues, puis tu me rappelles quelqu’un. Dis donc, tu as déjà regardé une fleur de carotte ? Eh, tiens, bah regarde ça, ben tu vois, c’est ça la vie. Tiens, je m’en roule une, puis je vais me la faire moi-même, puis je vais prendre le temps de me la faire, puis je vais prendre le temps de me la fumer, puis je vais prendre le temps d’en profiter, et puis je vais prendre le temps… (bâillement)…

Déjà Lao-Tseu disait 500 à 600 ans avant Jésus-Christ :  « Il n’y a point de chemin vers le bonheur. Le bonheur, c’est le chemin. »

Tagué ,

Faites pas chier les russes …

… Ou pourquoi nous sommes devenus franchement anti-américains. Incroyable, nous qui adorions Starsky et Hutch … On pensait pas un jour soutenir les Ruskofs.

1. Les américains ont toujours mené les guerres chez les autres : 1ère guerre et deuxième guerre mondiales. Vietnam, Corée, Irak, Syrie, Libye, Afghanistan et on en passe.

2. Les américains se croient les Maîtres du Monde.
3. Les américains croient que l’Amérique du Sud est leur chambre à coucher, que l’Europe est leur salon et le reste du monde est leur jardin.

4. Les américains sont incapables de parler autre chose que l’américain, un espèce d’anglais pourri (pauvre Shakespeare).

5. Les américains sont à 99% incapables de situer un pays ou une ville en dehors des USA. Des gros beaufs qui connaissent pas grand chose pour la plupart.

6. Les américains font chier la planète entière.

7. Les entreprises américaines sont prédatrices.

8. Le modèle social imposé par les américains est prédateur et destructeur.

9. Les américains nous gavent avec leur sous-culture, leurs big macs, leur musique, leurs films qui se passent toujours à Los Angeles, Las Vegas, New-York, Washington.

10. Les américains sont imbus d’eux-mêmes.

En gros, très gros et sans vouloir faire un dessin …

… Américains, on ne supporte plus de voir votre sale gueule.

… De l’air. Barrez-vous d’Europe et du reste de la planète, retournez dans vos pénates et occupez vous de vos fesses, on vous a assez vu.Si vous ne savez pas quoi faire, plantez des fraises, ça vous occupera.

Capito ?

Tagué , ,

Le vrai visage de Manuel Valls

Le vrai visage de Manuel Valls : interview choc de 30 minutes d’Emmanuel Ratier sur TV Libertés

Le vrai visage de Manuel Valls : la vidéo

Tagué ,

Premier colloque Dominique Venner à Paris le samedi 17 mai

venner

Madame, Monsieur,
Le premier colloque autour de l’œuvre et des idées de Dominique Venner se tiendra le 17 mai 2014 à la Maison de la Chimie à Paris, à partir de 14h30 (28 rue Saint-Dominique 75017 Paris)
Le programme des interventions :

– “Dominique Venner, historien et essayiste de l’histoire” par Philippe Conrad
– “Dominique Venner, le coeur rebelle” par Pierre-Guillaume de Roux
– “Les leçons du samouraï” par Javier Portella
– “Dominique Venner vu d’Italie” par Casapound
– “L’esprit Corps Franc” par Bernard Lugan
– “Un exemple de tenue” par Alain de Benoist

Ce sera aussi l’occasion du lancement de la réédition du Cœur rebelle par les Éditions Pierre-Guillaume de Roux.

Le nombre de places est limité, aussi nous vous recommandons vivement le recours à la billetterie en ligne

Notez également qu’une vente de livres de Dominique Venner, anciens ou récents, sera organisée sur place.

“Comment peut-on être rebelle aujourd’hui ? Je me demande surtout comment on pourrait ne pas l’être ! Exister, c’est combattre ce qui me nie. Être rebelle, ce n’est pas collectionner des livres impies, rêver de complots fantasmagoriques ou de maquis dans les Cévennes. C’est être à soi-même sa propre norme. S’en tenir à soi quoi qu’il en coûte. Veiller à ne jamais guérir de sa jeunesse. Préférer se mettre tout le monde à dos que se mettre à plat ventre. Pratiquer aussi en corsaire et sans vergogne le droit de prise. Piller dans l’époque tout ce que l’on peut convertir à sa norme, sans s’arrêter sur les apparences. Dans les revers, ne jamais se poser la question de l’inutilité d’un combat perdu. ”

Dominique Venner, le Cœur rebelle

Tagué ,

Syrie : c’est l’équivalent d’un régiment qui est présent

Alain Marsaud à la 50ème seconde ici sur la présence de djihadistes détenant des documents d’identité fournis par la République : « c’est l’équivalent d’un régiment qui est présent ».

Heureusement, le gouvernement de combat est à l’oeuvre (vu ici) : un numéro vert a été prévu.

Si si. Tremblezzzz infââmmmmes !

Si vous voyez un islamiste devant votre porte armée jusqu’aux dents, n’oubliez pas de le signaler au gouvernement.

Attention, toute accusation injustifié peut se retourner contre vous !

Exemples possibles de justificatifs de la part du djihadiste :

  • La kalachnikov du monsieur n’était pas armée.
  • Le monsieur a oublié les cartouches en Syrie.
  • Le lance-roquette du monsieur a été acheté à Clichy-sous-bois, pas à Damas.
Tagué , ,

Bon dimanche de Pâques !

Nous souhaitons à tous les franciliens, à tous les français, à tous les européens (y compris nos frères russes) ainsi qu’à tous les chrétiens du monde un bon dimanche de Pâques, dans l’espoir d’une paix entre nos frères orthodoxes ukrainiens et russes ainsi que la paix pour les chrétiens d’Orient et d’Afrique, victimes des criminels contre l’humanité que sont les islamistes.

On notera l’absence de voeux de Kim Jong-Hollande, fidèle à son antichristianisme primaire qui rappelle les heures les plus sombres de l’humanité, tandis qu’au même moment le président syrien Bachar el-Assad a effectué dimanche un déplacement à l’occasion de la fête de Pâques en se rendant à Maaloula, localité chrétienne reprise aux rebelles islamistes par l’armée syrienne en début de semaine (Dieu bénisse la Syrie et la Russie).

Pâques est la plus importante fête de la chrétienté. Elle commémore la résurrection de Jésus-Christ énoncée par la Bible, le troisième jour après sa passion. La solennité commence le dimanche de Pâques, qui pour les catholiques marque la fin du jeûne du carême, et dure huit jours (semaine de Pâques, semaine radieuse ou semaine des huit dimanches).

IMG_0789

Tagué