Giorgos Fountoulis était un patriote grec

Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage. C’est ce qu’a fait la propagandastaffel anti-patriotique avec Giorgos Fountoulis et Manos Kapelonis, les deux patriotes grecs assassinés de sang froid le 1er novembre.

C’est le même principe qu’utilise les colonnes infernales de la gauche (?) française aujourd’hui en accusant massivement les français de racisme. Peut-être avant une ultime purge du peuple français dans le cadre du Grand Nettoyage ?

Les seuls dictateurs se trouvent à Bruxelles et dans les grandes capitales européennes. Au service des grandes multinationales et du capital qui roule en grosses berlines allemandes et qui veut fixer des salaires à 300 euros en Grèce aujourd’hui, demain partout en Europe.

Les seuls dictateurs sont ceux qui de Bruxelles pratiquent la mise à mort consciente et volontaire de la Grèce, laboratoire de la destruction des peuples d’Europe.

Le seuls dictateurs sont ceux qui baillonnent les peuples, faisant fi des instruments démocratiques référendaires et qui accélèrent la construction a-démocratique des Etats-Unis d’Europe. Une oligarchie au pouvoir avec sa cohorte de privilèges contre des peuples d’Europe réduits à la faim et à la pauvreté.

Giorgos Fountoulis était un bon fils et un bon frère.

Giorgos Fountoulis aimait son pays et aimait son peuple.

Les patriotes bretons, alsaciens, occitans, français, grecs ou russes n’ont pas de comptes à rendre à l’oligarchie. Nous vomissons l’oligarchie au pouvoir partout en Europe,  ses instruments de propagande médiatique et ses instruments de répression associatifs.

Vidéo de Giorgos Fountoulis en famille

Vidéo de l’assassinat de Giorgos Fountoulis et Manos Kapelonis

Tagué , , ,
%d blogueurs aiment cette page :