Syrie: vers la destitution d’Obama?

Si Barack Obama a accepté (provisoirement) la proposition russe de désarmement chimique de la Syrie, c’est qu’il s’est trouvé contraint de le faire, tout comme il l’a été de soumettre son intervention militaire en Syrie au vote du Congrès.

Dans les deux cas, c’est purement et simplement la menace de destitution qui pèse sur lui qui l’a fait reculer pour l’instant.

C’est ce que rapportait le 9 septembre, juste avant la publication de la proposition russe, la correspondante de Canal+ à la Maison Blanche, Laurence Haim :

Une bonne quenelle glissée par les Russes à Obama !

obamapoutine

Tagué , ,
%d blogueurs aiment cette page :