Orange : Bye Bye France Télécom ou la mondialisation heureuse

Lors de la récente assemblée générale extraordinaire, les actionnaires ont approuvé la suppression du nom juridique du groupe France Télécom pour adopter celui d’Orange à compter du 1er juillet. La page France Télécom se tourne. Trop français, pas assez mondialiste et déraciné.

Publicis signe la campagne « corporate » accompagnant ce changement de nom : un film où l’on voit un grand-père y expliquer à son petit-fils tout ce que plus tard il pourra faire avec chacun de ses petits doigts. Renverser des dictatures. Commander une pizza ou écrire des opéras. Et s’il le veut, « tout éteindre » pour écouter… le bruit du vent.

Derrière les campagnes bisounours d’une mondialisation heureuse et de belles images, des réalités plus dérangeantes : un salarié d’ Orange a été découvert pendu, mercredi 5 juin, dans les locaux de l’agence de Roubaix, dans laquelle il travaillait. Il serait âgé d’une quarantaine d’années et sa mort remonterait à la veille. Une lettre aurait été retrouvée dans son véhicule, garé sur le parking du site.

Probablement des problèmes personnels n’ayant strictement rien à voir avec la mondialisation heureuse. Ne stigmatisons pas le capitalisme et l’oligarchie mondialiste.

Le capitalisme et le mondialisme, c’est l’exploitation de l’homme par l’homme. Le socialisme et le communisme, c’est l’exploitation de l’homme par l’homme.

orange

Tagué , ,
%d blogueurs aiment cette page :