Frigide Barjot se demande si elle vient dimanche

Naannnnn. C’est pas posssiiiibllle.

Quoiiiiii, on aura pas le droit à la danse des canards avec Frigide dimanche ? On ne pourra pas se tenir tous par la main en faisant la ola ? On ne pourra pas tourner sur nous même, les bras ouverts, grisés par l’émotion, tels des derviches ?

Oh Cris, oh angoisses, oh douleurs, notre coeur se sert à l’idée qu’elle ne soit pas là pour débiter ses inepties et ses âneries que nous adorons désormais.

Mais bon, à notre avis elle sera là. Elle peut pas résister au micro pour pousser la chansonnette, depuis l’arrière d’une camionnette de CRS où elle fustigera le gouvernement qui la protègera des méchants méchants garçons.

Mai 1968, Mai 2013. Cela ressemble peut-être, mais alors vu de loin.

J’aurai voulu être un artiste
Pour pouvoir faire mon numéro
Quand l’avion ce pose sur la piste
A Rotterdam ou à Rio
J’aurai voulu être un chanteur
Pour pouvoir crier qui je suis
J’aurai voulu être un auteur
Pour pouvoir inventer ma vie

Tagué
%d blogueurs aiment cette page :