Mariage gay, des paroles de Bartolone dignes de la Terreur de 93

Lu sur le Figaro : « Claude Bartolone avait précisé sur i-Télé avoir porté plainte parce qu’un agent « a été blessé dans cette bousculade, je n’ai pas encore de nouvelles définitives de son état physique. J’ai porté plainte parce qu’il n’y a pas de place pour les ennemis de la démocratie au sein de hémicycle, au sein de l’Assemblée nationale, donc je veux que ces actes-là soient sanctionnés », a-t-il déclaré. »

Espérons qu’il ne demandera pas l’installation d’une guillotine devant l’Assemblée Nationale pour les comparutions immédiates.

Des paroles outrancières et terrifiantes de Claude Bartolone qui n’auraient probablement pas déplu à Francois-Joseph Westermann, le boucher de la Vendée :

« Il n’y a plus de Vendée, écrivait le général Westermann à la Convention en novembre 1993, après sa victoire de Savenay. Elle est morte sous notre sabre avec ses femmes et ses enfants. Je viens de l’enterrer dans les marais et les bois de Savenay. J’ai écrasé les enfants sous les pieds de nos chevaux, massacré les femmes qui, au moins celles-là, n’enfanteront plus de brigands. Je n’ai pas un prisonnier à me reprocher. J’ai tout exterminé... Nous ne faisons pas de prisonniers, car il faudrait leur donner le pain de la liberté, et la pitié n’est pas révolutionnaire. »

Tagué , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :