Pourrissons les pourris

294-461-thickbox

Grrr. Ouarf. Gentil. Tout doux.

Mon père disait : les socialistes finissent toujours par nous amener la guerre et la pauvreté. A l’époque on ne parlait pas encore de corruption et dans l’imaginaire des milieux populaires, le Parti Socialiste était encore celui de Jaurès et des congés payés. Quelle déchéance pour ce parti accroché à la locomotive du Nouvel Ordre Mondial, qui n’a aujourd’hui pour étoile montante qu’un Harlem Désir, comme projet de société que le mariage gay, comme ligne politique la promotion du métissage…

Les socialistes, en moins d’un an, nous ont concocté toutes sortes de projets visant à opérer la dilution de notre pays : atteinte à la cellule familiale, droit de vote des étrangers, officialisation de la repentance, liquidation du tissu industriel entrainant 5 millions de chômeurs et 10 millions de pauvres.

Les socialistes se gavent du sommet de l’état jusqu’aux plus petites communes, au sein des Conseils Régionaux et des assemblées départementales, ils fricotent avec les laboratoires pharmaceutiques, ils sont devenus les prébendiers des multinationales via le Medef…

Pour tenter de remonter la pente savonneuse, cette dictature molle n’a rien trouvé de mieux que de ressortir les vieilles recettes des régimes en perdition : l’ennemi extérieur avec une guerre au Mali non déclarée contre un terrorisme dont ils se refusent à donner le nom et l’ennemi intérieur qu’ils habillent des oripeaux d’une extrême droite fantasmatique.

Ils nous pourrissent la vie en implantant à la périphérie de nos villes des villages Roms, ils régularisent à tour de bras, ils veulent nous priver de manifester en gazant nos enfants, ils nous empêchent de nous exprimer par leurs lois liberticides, ils veulent nous obliger à descendre du trottoir et à baisser les yeux…

La coupe est pleine… Il faut aller les chasser au plus profond de leurs tanières. Mais ils désertent le terrain de la rue, ils annulent leurs déplacements de peur de se heurter à la colère du peuple. Alors, allons les chercher, là où ils sont, dans les beaux quartiers ou dans leurs permanences électorales… Ils se complaisent dans l’ordure, alors offrons leur en…

Quand le gouvernement s’oppose à l’intérêt du pays, c’est la légitimité du peuple que de s’opposer au gouvernement.

Ils essaient de nous pourrir la vie alors pourrissons la leur !

Richard Roudier

Porte-parole du Réseau

Le 15/04/2013

Tagué , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :