La France est l’homme malade de l’Europe : un mouvement insurrectionnel est né le 24 mars

Cette deuxième manifestation Pour Tous du 24 mars marque une tendance lourde.

La cristallisation du mouvement que nous avions prédit dans un récent article s’est confirmée.

Ne nous trompons pas, cette question du Mariage Pour Tous n’est que l’aboutissement d’un long processus de divorce entre le peuple et l’oligarchie, en somme, la goutte d’eau qui fait déborder le vase de manière mécanique.

Car le programme de l’oligarchie est purement idéologique : construction d’une Europe totalitaire vassale des Etats-Unis et bâtie sur les ruines des Etats-Nations, application des diktats des loges maçonniques en matière sociale et humaine avec une inversion systématique des valeurs chrétiennes, projet fou de construction d’un Homme Nouveau en s’appuyant sur la théorie du genre, de la PMA et de la GPA.

Hors que veut le peuple ? Rien d’idéologique bien entendu dans son immense majorité. Le peuple aspire à des choses simples : un emploi honorable lui assurant des revenus, de la sécurité, des conditions d’existence décentes pour vivre et élever une famille, des petits plaisirs de la vie, la liberté de pouvoir penser et s’exprimer sur les sujets, être consulté sur les grandes décisions structurantes, un climat social paisible et harmonieux, le respect de son identité, de ses valeurs traditionnelles et de ses habitudes.

D’ailleurs, les juristes définissent la notion de « bon père de famille » : normalement prudent et diligent, attentif, soucieux des biens et/ou des intérêts qui lui sont confiés comme s’il s’agissait des siens propres, le bon père de famille est utilisé par les juristes comme mètre étalon pour définir, dans un contexte donné, la norme comportementale en se rapportant à un individu de référence.

Puisque les docteurs Maboules au pouvoir sont ceux qu’ils sont et que le peuple est ce qu’il est, la fracture ne peut donc qu’être totale !

Si l’on analyse maintenant le mouvement né après les deux dernières manifestations, on constate désormais deux tendances de fond à la tête du mouvement : ceux qui souhaitent rester strictement dans le cadre légal fixé par l’oligarchie et ceux qui considèrent (au titre de l’article 2 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 et de l’article 35 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793) pouvoir disposer librement du droit de résistance à l’oppression, un quatre « droits naturels et imprescriptibles de l’homme » ».  L’article 35 précise « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

Les violences odieuses contre les manifestants ne pourront que renforcer le courant désireux d’en découdre avec le régime en place, la mécanique se met d’ailleurs en place avec des nombreux articles critiquant la position de F. Barjot.

Pour continuer notre analyse, appuyons nous sur un dictionnaire (nous sommes au pays de Diderot !) :

Définition « insurrection » : « Une insurrection est un soulèvement armé ou une révolte contre le pouvoir en place. Les personnes agissant durant une insurrection sont des insurgés ».

Cette définition, dans sa deuxième partie est totalement en adéquation avec ce que nous constatons depuis le début de l’année. On peut donc parler d’insurrection.

Définition « guerilla » : la guérilla est un terme emprunté à l’espagnol utilisé pour décrire des combats d’unités mobiles et flexibles pratiquant une guerre de harcèlement, d’embuscades, de coups de main menée par des unités régulières ou des troupes de partisans, sans ligne de front. Les combattants se livrant à la guérilla sont appelés guérilleros. Les tactiques de guérilla sont une des plus anciennes formes de guerre dissymétrique du faible au fort. C’est avec les guerres de la Révolution française et du Premier Empire que ce phénomène allait connaître un tournant historique majeur. Les guérillas deviennent alors de véritables stratégies politico-militaires, fortement marquées idéologiquement, le plus souvent « à droite » du fait de l’importance de la motivation religieuse et de leur opposition à la République française ou à l’Empire.Les tactiques de guérilla sont fondées sur le renseignement, l’embuscade, la tromperie et le sabotage. Elles visent à déstabiliser l’autorité établie par de longues confrontations de faibles intensité.

Cette définition est également en adéquation avec ce que nous constatons depuis le début de l’année puisque nous sommes effectivement dans un rapport du faible au fort. Des femmes, des enfants, des personnes âgées, des bons pères de famille façe à la toute puissance de l’Etat et de son arsenal de répression policier, judiciaire, voire militaire. Car ne nous faisons pas d’illusions : les cerbères du pouvoir ne se laisseront pas attendrir par la foule. Rappelez-vous les gardes mobiles à Bab El Oued le 23 mars 1962 lors de la guerre d’Algérie qui fût un martyre pour la population civile désarmée.

Nous pensons que la France est l’homme malade de l’Europe, que l’attitude folle de nos dirigeants conduit le pays au désastre et qu’il est grand temps que Hollande écoute son peuple avant que le point de non retour soit définitivement atteint. Ce n’est peut-être pas la Grèce, Chypre ou l’Italie qui feront sauter l’Europe et l’Euro, mais peut-être la France en ce joli mois de Mai qui se profile à l’horizon, si propice aux révolutions.

Hollande mis en garde par Philippe de Villiers

Les barricade de Jean-Pax Méfret (24 janvier 1960)

Budapest 1956 de Jean-Pax Méfret

Bab El Oued 23 mars 1962, la population contre les cerbères

Tagué , , , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :