La recherche de la liberté est la pierre angulaire des révoltes menées par l’aristokratia contre l’oligarchie

Même si 95% des individus qui constituent une société humaines peuvent être simplement satisfaits par le système en répondant à leurs besoins définis dans la pyramide de Maslow (survie, sécurité, socialisation, estime, accomplissement), les 5% restant sont hors schéma et constituent une forme d’aristocratie de fait dans le sens premier du terme grec aristokratia (aristos, excellent, le meilleur, le plus brave et kratos, pouvoir).

Par ce mot, c’est la conception d’un régime politique et d’une organisation sociale qui se dessine : l’exercice des responsabilités, la prise de décisions et l’impulsion donnée reviennent aux êtres d’excellence dans le domaine considéré.

Que l’on considère des profils de résistants en période de guerre ou des profils de lanceurs d’alertes (« whistleblower » en anglais), on retrouve chez eux de hautes qualités morales déjà citées dans notre article intitulée « Vengeance inflexible sur la pierre d’anésie » (ici), d’où découle chez eux une capacité de prise de risque en opposition totale avec leurs propres intérêts personnels immédiats.

Pour rappel, ces capacités morales sont les suivantes :

  • Seva (mot sanskrit) signifiant « capacité à servie de manière désintéressé, avec dévouement, sans recherche de gain personnel ni attente de reconnaissance »
  • Loyauté
  • Responsabilité morale
  • Sens du respect
  • Honneur
  • Intégrité
  • Courage

A ces qualités morales, nécessaires mais non suffisantes doivent également s’ajouter d’autres qualités : appréhension rapide et complète des situations, capacité de prise de décision rapide, une vaste connaissance des choses et des êtres ainsi qu’une forte capacité d’imagination.

Le modèle de l’aristokratia est en opposition totale avec le modèle de l’oligarchie institutionnelle et/ou de fait (du grec ancien ὀλιγαρχία / oligarkhía, dérivé de ὀλίγος / olígos (« petit », « peu nombreux »), et ἄρχω / árkhô (« commander »)) pour lequel la légitimation de la détention du pouvoir ne tient que par … la détention du pouvoir et l’auto-légitimation. L’oligarchie ne recrute pas dans l’aristokratia. Elle a un caractère consanguin (par consanguinité, on entendra une consanguinité élargie : celle des liens familiaux, celle des visions idéologiques communes, mais encore l’appartenance à des milieux sociaux similaires …).

L’oligarchie n’étant pas en mesure de conduire de manière correcte la nation puisqu’elle privilégie ses intérêts de caste, conduisant naturellement au pourrissement de la société, à sa désintégration, à son recul, ouvrant tôt ou tard un conflit larvé puis ouvert avec une aristokratia prenant progressivement conscience de son existence puis de son rôle.

Tagué , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :