2 +2 = 5, double pensée et Novlangue. Signé : le Ministère de la Vérité

Comme dit Winston Smith, le héros de 1984 de George Orwell : si l’Oligarchie a le pouvoir de définir la formule « deux plus deux égale cinq » comme exacte, le fait que tout le monde y croie en fait-il une vérité ?

La « doublepensée » est un terme de novlangue inventé par George Orwell indiquant une capacité à accepter simultanément deux points de vue opposés et ainsi mettre en veilleuse tout esprit critique. C’est aussi une rupture avec le « principe de non-contradiction » sur lequel repose toute la science démontrable.

La « doublepensée » fonctionne comme un outil clé pour l’autodiscipline dans les partis totalitaires et les systèmes oligarchiques, en complément de la discipline imposée par l’état par l’intermédiaire de la propagande et de l’état policier. Ces outils raffinés permettent de cacher les intentions malignes du gouvernement au peuple ainsi qu’au gouvernement lui-même.

Les partis totalitaires et l’oligarchie utilisent un système complexe de « contrôle de la réalité ». Le contrôle de la réalité nécessite que la population soit contrôlée et manipulée au travers du langage de tous les jours et de la pensée commune. Le novlangue est la méthode pour contrôler la pensée par l’entremise du langage, la « doublepensée » étant une méthode pour contrôler directement l’esprit.

La « doublepensée » est la solution au phénomène de dissonance cognitive.

La dissonance cognitive est un concept de psychologie élaboré par Leon Festinger. Selon cette théorie, l’individu en présence de cognitions (« connaissances, opinions ou croyances sur l’environnement, sur soi ou sur son propre comportement ») incompatibles entre elles, éprouve un état de tension désagréable : c’est l’état de « dissonance cognitive ». Dès lors, cet individu mettra en œuvre des stratégies inconscientes visant à restaurer un équilibre cognitif. Ces stratégies sont appelées « modes de réduction de la dissonance cognitive ».

L’une des stratégies pour réduire la dissonance cognitive consiste à modifier ses croyances, attitudes et connaissance pour les accorder avec la nouvelle cognition ; elle est appelée « processus de rationalisation ». La rectification ultérieure d’idées acquises au cours de ce « processus de rationalisation » est plus pénible pour un individu que l’apprentissage d’idées nouvelles pour lesquelles il ne possède pas encore de modèle.

En ce qui concerne le novlangue, la réduction du lexique à un minimum est un but en soi. Le novlangue vise à restreindre l’étendue de la pensée. Le vocabulaire est réorganisé en trois classes A, B et C. Très peu de mots sont communs aux trois classes.

  • Le vocabulaire A ne contient que les termes nécessaires au travail et à la vie quotidienne : manger, boire, travailler, etc. Il est formé sur des mots anciens. L’univocité des termes empêche désormais tout usage littéraire, politique ou philosophique.
  • Le vocabulaire B contient les mots composés construits à des fins politiques. Il est formé par des nom-verbes et contient une foule de néologismes.
  • Le vocabulaire C est spécialisé. Il est entièrement composé par des termes scientifiques et techniques.

Le Ministère de la Vérité et du Métissage. Présent sur tous vos médias habituels et dans votre vie quotidienne, dès les bancs de l’école.

Tagué , , , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :